"Classe virtuelle" : exemple d'un usage simple et pratique - Lettres Histoire Géographie en Lycée Professionnel

"Classe virtuelle" : exemple d’un usage simple et pratique

, par Stephane Monnier - Format PDF Enregistrer au format PDF

Cet article propose un usage simple mais pratique de l’outil « Classe virtuelle » mis à disposition par le CNED pour favoriser la continuité pédagogique. Ce qui nous manque parfois à distance, c’est l’usage d’un tableau pour mutualiser la parole des élèves autour d’un document, d’une question, etc... Or certains outils connus de nos élèves et utilisés par eux ont pu apparaître récemment comme une solution opérationnelle dans l’urgence (comme Google drive ou Discord par exemple…). Or ces outils grands publics ne sont pas sans poser certains problèmes et certaines limites, notamment dans le cadre du règlement général sur la protection des données (RGPD). D’autre part, d’autres outils mis à la disposition des enseignants, et préconisés ceux-là, comme l’Etherpad (via l’ENT) ne permettent pas une manipulation très interactive et très riche autour d’un document, d’une question, d’une image....

Alors comment faire pour travailler sur un document comme s’il était vidéo-projeté au tableau et que vous pouviez écrire dessus ? L’outil « classe virtuelle », lui, permet cette pratique !

Au préalable :

Créer sa classe virtuelle -  PDF - 568.5 ko
Créer sa classe virtuelle

Créer un compte administrateur sur le site du CNED (cf. fichier le PDF intitulé « Créer une classe virtuelle »).
Inviter les élèves à rejoindre la classe sur un créneau horaire précis en leur communicant le « lien participants/élèves » obtenus lors de la création de votre compte (conseil : communiquer vos horaires de classe virtuelle aux autres professeurs de la classe pour éviter les chevauchements).
Il leur suffit alors d’ouvrir dans une nouvelle fenêtre le lien et d’entrer leur prénom 5 minutes avant le début de la classe.
Il faut penser à paramétrer votre classe à chaque séance/session avant de donner la main aux élèves.
La classe virtuelle propose bien un tableau blanc sur lequel vous pouvez écrire, mais les possibilités sont réduites assez limitées.

Alors à présent, comment faire ? L’astuce réside dans le fait d’utiliser l’option de partage d’écran et d’écrire sur son document avec les polices, les couleurs, les formes, et la taille, etc… souhaitées.

Un exemple simple d'usage -  PDF - 954 ko
Un exemple simple d’usage

Vous trouverez en pièce jointe un exemple simple :
Classe de terminale, sujet d’étude : « Acteurs et enjeux de l’aménagement des territoires français ».

Voir en ligne : Ma classe à la maison

Compétences numériques (CRCN) :

Interagir | Partager et publier | Collaborer
Résoudre des problèmes techniques | Évoluer dans un environnement numérique

Retrouvez la liste des domaines et compétences sur le site Légifrance

Police pour dyslexie ?
Interlignage double ?