Vous êtes ici : Accueil > Français > Ressources > Lecture-La grammaire du cinéma, Y.Vallet
Publié : 21 février
Format PDF Enregistrer au format PDF

Lecture-La grammaire du cinéma, Y.Vallet

Dans son ouvrage, La grammaire du cinéma, Y.Vallet explique de manière pédagogique l’analyse filmique.

L’auteur : Yannick Vallet est un réalisateur de documentaires, d’entretiens et d’émissions sur le cinéma.
Intervenant dans les collèges et les lycées, son approche de la grammaire du cinéma est très pédagogique.

Le nombre conséquents de films proposés dans les ressources Eduscol pour accompagner les différentes séquences de Français nous oblige à ne pas considérer l’image animée comme simple illustration/accompagnement des séquences vues en classe.
Le cinéma développe une grammaire propre mais qui par bien des aspects, permet aussi d’entrer dans la grammaire de texte. Il est parfois plus simple pour les élèves de repérer et comprendre la volonté d’un metteur en scène à travers son montage filmique que d’appréhender les procédés d’écriture d’un texte. L’ouvrage de Yannick Vallet permet de travailler simplement la grammaire du cinéma. Le livre est divisé en deux grandes parties. La première rappelle les notions essentielles du cinéma comme la prise de vue ou la notion de montage et la deuxième partie aborde les principes et les règles comme les mouvements de caméra ou les raccords. Chaque grande notion est abordée à l’aide de trois exemples de films choisis dans différents styles et différentes époques.

Un exemple d’étude de scène : Mammuth de Gustave Kervern et Benoît Delépine. (2010)

Le pot de départ

L’étude de la scène du pot de départ dans Mammuth est recommandée dans les ressources Eduscol pour aborder la parole en spectacle en Terminale. Grâce aux différentes notions abordées dans les différentes parties du livre on peut aisément en faire une analyse.

Activité :

Dans un premier temps, les élèves lisent le discours prononcé par le directeur. Ils repèrent les éléments valorisant du discours.

Discours prononcé au départ en retraite de Mammuth

"Serge,
On ne se connait pas bien mais je sais que vous êtes un homme de valeur. En dix ans chez nous, vous avez toujours effectué votre travail avec soin ; sans renicher. (Renâcler ?)
Vos statistiques sont remarquables : jamais absent, jamais malade, jamais grognon. C’est à vous que les gens de ce pays doivent la qualité de leur salaison. Et aujourd’hui, même si vous le savez, vous avez le cœur gros. C’est le moment pour vous de nous quitter, de prendre une retraite amplement méritée.
Vous ne le savez peut-être pas, Serge, et ils ne vous l’auraient certainement pas dit eux-mêmes pour leur pudeur mais ce sont vos collègues qui ont eu l’idée originale d’organiser ce petit pot d’adieu surprise. Preuve que ce sont surtout des collègues mais plutôt des amis.
C’est aussi l’explication de notre leadership sur le secteur porcin : travailler oui mais travailler entre copains c’est beaucoup mieux, croyez moi !
Ecoutez, que la fête commence !"

Dans un deuxième temps, les élèves regardent l’extrait, tout est fait pour que la mise en scène de la parole détruise la valeur des paroles prononcées.

L’analyse de la séquence permet un certain nombre d’étude :

- la dévalorisation de la parole par la mise en scène,
- l’humour produit par le décalage entre l’aspect positif du discours et l’effet réel dans la séquence,
- l’éclairage nouveau du texte après visionnage de la séquence (allitérations en « s » et zézaiement du directeur par exemple, syntaxe approximative)
- une identification des protagonistes (habits de travail, costume, bras nus)