Vous êtes ici : Accueil > EMC/EMI > Education aux médias > Un journaliste en résidence au LP Fernand Léger
Publié : 9 juin
Format PDF Enregistrer au format PDF

Un journaliste en résidence au LP Fernand Léger

Résidence de journaliste au LP Fernand Léger

Dans le prolongement d’une première intervention de Christophe Trehet auprès d’une classe de CAP métier de la maintenance des engins de TP au printemps 2016, ce projet de résidence au LP Fernand Léger de Grand-Couronne avait pour objectif d’accompagner la création dans l’établissement d’une activité radiophonique assurée par des élèves volontaires et destinée à devenir pérenne.

Une résidence à l’année

Imaginée pour l’année scolaire 2016-2017 et grâce au soutien de la DRAC de Normandie, elle a articulé comités de rédaction pour définir le contenu de l’émission en préparation, ateliers d’éducation aux médias et à l’information, recherches documentaires, formation à la production radiophonique et sonore, temps d’écriture de chroniques et enregistrements d’émissions en conditions de direct. L’objectif était de produire toutes les 6 semaines une émission radio sur place avec les élèves, mise ensuite à disposition sur le site Internet du Lycée. L’hypothèse d’une diffusion en partenariat avec HDR des extraits d’émissions sur leurs ondes est à l’étude.

Une action au cœur de la vie du lycée

Les ateliers proposés dans le cadre de cette résidence se sont tenus hebdomadairement à partir de novembre 2016, pendant les périodes scolaires de 17h30 à 18h30, dans les locaux du lycée. Ils étaient ouverts à tous les élèves mais étant donné que nombre d’externes n’habitent pas à proximité de l’établissement, la résidence n’a concerné que des internes qui représentent, avec 130 élèves, presque la moitié de l’effectif total du lycée. L’établissement abordait avec d’autant plus d’intérêt cette résidence qu’il engage actuellement un processus de labellisation de l’internat et cherche dans cette perspective à améliorer le cadre proposé aux élèves.

Les objectifs

Le projet éditorial de la radio du LP Fernand Léger a été défini avec les élèves volontaires en début d’année et affiné dans le temps. L’idée s’est structurée autour d’un contenu large incluant les secteurs des formations dispensées au LP (contenu des formations, actualité du secteur, témoignages d’acteurs), des chroniques culturelles, sportives, environnementales.
La résidence avait pour objectif la réalisation d’émissions radio d’une durée de 15 à 30 mn au cours de l’année scolaire 2016-2017. Afin de préparer le contenu de ces émissions, un comité de rédaction constitué d’élèves et coordonné par Christophe Trehet et Christophe Le Rall se réunissait toutes les semaines. Les élèves journalistes rédigeaient ensuite, au cours des sessions suivantes mais aussi si possible en dehors des ateliers, leurs textes pour l’émission à venir.
L’équipe de la radio HDR a été sollicitée pour installer à chaque émission le studio dans les locaux du lycée, accompagnant les élèves dans la conduite de l’émission et assurant la production technique de cette émission.

2ème volet : « Se raconter au micro », création d’un documentaire sonore

En parallèle de l’atelier radio, Christophe Trehet a développé une résidence de documentaire sonore. Si l’angle et la modalité de l’autoportrait sonore avait d’abord été envisagée, ce second volet de la résidence a finalement consisté en la réalisation d’un documentaire en immersion avec les élèves internes du lycée. L’autoportrait supposait en effet que des élèves internes volontaires s’emparent, le temps d’une semaine, d’un enregistreur pour témoigner de leur parcours au lycée et dans l’internat, ou le fassent au moyen de leur téléphone portable. Mais au bout de plusieurs essais, dont les résultats n’étaient pas satisfaisants tant sur le fond que sur la forme, Christophe Trehet a décidé de réaliser lui-même le tournage du documentaire. Le projet initial s’est également confronté à la difficulté d’organiser, en plus des ateliers radios, des ateliers sur le documentaire, étant donné le faible nombre d’élèves volontaires et leur intérêt plus marqué pour l’atelier radio.

Un tournage à la rencontre des élèves internes

Le tournage s’est opéré en immersion dans l’internat de l’établissement en y passant plusieurs soirées, avant et après le repas à la cantine, et allant à la rencontre des élèves. Une fois la présence de Christophe Trehet connue, acceptée, les élèves venaient d’eux-mêmes à sa rencontre. Passer d’un principe d’autoportrait, où les élèves construisaient leur propre récit de leur parcours à un tournage opéré par le réalisateur supposait qu’une certaine intimité se tisse entre le journaliste et les élèves internes, ce que l’immersion a permis. Il invitait alors ces derniers à raconter leur parcours d’élèves et d’internes, à témoigner des difficultés qu’ils rencontrent jeunes et engagés très tôt dans des contextes professionnels et dans des métiers parfois éprouvants. C’est également leur projection dans l’avenir que le réalisateur souhaitait révéler, dans un avenir professionnel encore fragile pour beaucoup mais qui se construit. Cet ensemble de témoignages, sur le vif ou posés, individuels ou collectifs, a permis d’écrire au montage un documentaire chorale où se raconte une tranche de vie de l’internat du lycée. Ce documentaire est encore en montage au moment où ces lignes sont rédigées. Il sera diffusé en public au lycée à la rentrée 2017, et en ligne notamment sur le site de l’établissement et l’audioblog Arte radio de Christophe Trehet. La diffusion sera également organisée sur la radio HDR.

Ce tournage documentaire a par ailleurs offert l’occasion de faire découvrir aux élèves le métier de journaliste radio et de réalisateur documentaire, échangeant avec ceux que cela intéressait sur la façon dont s’organise un tournage, sur l’articulation entre une intention documentaire de départ et sa mise en œuvre, sur l’intérêt d’un journalisme qui prend son temps et se fonde sur une certaine empathie avec le public qu’il approche.

Un accompagnement tout au long de l’année

Tout au long de l’année des temps de concertation ont été prévus afin d’organiser et de coordonner les activités liées à ce projet (planning et suivi des travaux préparatoires aux émissions, comité de lecture, organisation des ateliers, communication avec les acteurs locaux, coordination avec l’association HDR…).
La mise en place de la résidence sur les temps de l’internat a nécessité également plusieurs réunions de concertation avec l’équipe de la vie scolaire afin d’organiser les modalités d’intervention de Christophe Trehet dans le cadre de la réalisation du documentaire sonore.

En guise de bilan

Trois émissions ont été réalisées ainsi que le documentaire et l’atelier a fonctionné de novembre à juin avec une dizaine d’élèves volontaires dont cinq ont participé de manière assidue aux trois émissions. Cependant l’expérience a révélé qu’il était difficile de maintenir une équipe mobilisée tout au long de l’année et l’effectif s’est parfois étiolé, rendant les ateliers plus complexes à mettre en place. Encore une fois, ces ateliers se déroulant dans le cadre périscolaire la tâche a été parfois plus difficile en termes d’exigence de travail préparatoire.
La radio mise en place devrait se pérenniser en évoluant probablement vers un format de webradio dont les contraintes techniques de diffusion sont moindres.

FL Radio l’émission des internes 1er numéro

Portfolio automatique :