Vous êtes ici : Accueil > Examens > Sujets d’examen > BEP rénové > HGEMC > Deux exemples de sujets d’Histoire-Géographie-Education civique
Publié : 28 juin 2010
Format PDF Enregistrer au format PDF

Diplôme intermédiaire du BEP

Deux exemples de sujets d’Histoire-Géographie-Education civique

Afin de mieux se représenter la deuxième partie de l’épreuve d’Histoire, Géographie et Éducation civique au diplôme intermédiaire du BEP, deux exemples de sujets ont été élaborés.

Ces exemples s’inscrivent dans le cadre défini par le BO n° 31 du 27 août 2009. Ils répondent aux exigences formulées : la vérification du niveau de connaissances et de capacités acquises en fin de première professionnelle, le partage des interrogations entre sujets d’étude et situations, entre questions de connaissances et analyses de supports documentaires, entre Histoire, Géographie et Éducation civique et, enfin, la nécessité de proposer des exercices pour une épreuve dont la durée est portée à 1 h 30.

Ces sujets s’efforcent de ne pas figer l’épreuve et de ne pas modéliser l’enseignement en variant les types d’exercices proposés aux candidats.

L’évaluation de connaissances constitue une des grandes nouveautés de l’épreuve. Cela permet certes de récompenser les élèves qui ont travaillé. Mais cette mémorisation doit aussi habituer à la réactivation des savoirs, des notions et des concepts. Elle prépare au saut qualitatif de l’épreuve de baccalauréat. Les questions sur les connaissances peuvent prendre plusieurs aspects : questions simples, classement et regroupement de dates en fonction de thèmes, description d’une photographie, présentation écrite d’une réalité cartographiée, choix de la bonne définition d’une notion, identification d’une notion sur un énoncé, justification d’une affirmation…

Les analyses de supports documentaires sont conduites sur un ou deux documents de nature variée. Le questionnement qui les accompagne peut être global. Il peut aussi être fractionné et déboucher sur une contextualisation et une mobilisation de connaissances.

Un travail important de mise en page a été mené pour aider les élèves à ne pas s’égarer dans les sujets, notamment en raison des questions au choix, en Histoire comme en Géographie, sur les trois situations d’un même sujet d’étude. Chaque exercice est donc inscrit sur une seule page et, quand existe un choix, l’éventualité offerte est très clairement signalée.

La reprographie des sujets est faite en noir et blanc.

Le barème est établi sur 20 points.