Vous êtes ici : Accueil > Histoire-Géographie > CAP > Histoire > Guerres et conflits en Europe au XXe siècle > Etude du film La Rafle.

Documents joints

Publié : 21 mars 2010
Format PDF Enregistrer au format PDF

Etude du film La Rafle.

Plusieurs d’entre nous vont être tentés d’emmener les élèves voir La Rafle, sorti dans les salles le 10 mars et largement médiatisé. Cet article propose un exemple d’exploitation mis en œuvre dans une classe de CAP réservé.

Le travail peut s’inscrire dans les programmes de CAP tant en Français dans le cadre de la partie 1, Se construire (« En quoi la connaissance du passé m’aide-t-elle à me construire ? »), que dans le programme d’Histoire dans le cadre du thème Guerres et conflits contemporains (« Comment les guerres ont-elles marqué les sociétés ? ») ou, l’année prochaine, du sujet d’étude Guerres et conflits en Europe au XXe siècle.

Les questions sur les documents proposées dans les séances ne sont qu’une liste indicative dont le professeur peut s’inspirer.

Travail avant d’aller voir le film :


- 1ère phase : un travail de sensibilisation au thème (découverte pour certains des CAP).
Dominante Histoire : Guerres et conflits contemporains / Des enfants dans la guerre.

- Une première partie activité TICE sur la rubrique du site du mémorial de la Shoah appelée Le grenier de Sarah ; chaque élève prend en charge le parcours d’un seul enfant. Le travail sur chaque enfant aborde des points différents (cf. Les fiches) et les activités ont des objectifs différents en termes de compétences (cf. déroulement). Cela permet aussi de mettre en place une séance de pédagogie différenciée en termes de compétences.

- La seconde partie consiste dans la mise en commun de ces parcours pour aborder les éléments indispensables à la compréhension de ce qu’est ce génocide. Cela va permettre aussi d’apporter les connaissances nécessaires pour mettre en contexte le film.

Étude du Film, La Rafle.

Dominante Français : Se construire.

S1 : Découvrir un film, une histoire.

- L’affiche va permettre d’aborder les attentes de lecture et les différents éléments constituant une affiche de film (textes : métiers du cinéma).
- Le synopsis va dans un premier temps permettre de valider ces attentes puis de préciser le contexte
- Le teaser et le film-annonce permettent de clarifier et d’expliciter certains éléments, notamment que le cinéma est aussi un produit commercial et pas seulement culturel (les programmes de CAP en Histoire-Géographie demandent d’aborder le thème « culture mondiale et pluralité des cultures »). Cela va permettre aussi d’exprimer une première opinion argumentée sur ce qu’ils ont visionné (initiation à la critique qui sera développée après avoir vu le film).
- Enfin les deux making-off permettent de souligner les difficultés de réaliser une reconstitution historique et de mettre en avant l’enjeu de mémoire.

Avec mes CAP l’enjeu institutionnel me semblait trop difficile. En revanche, il me semble indispensable de l’ajouter dans des classes moins en difficulté. Ce travail peut se faire à partir d’extraits d’un des rares films de fiction abordant ce thème, Les Guichets du Louvre (sorti en 1974), ou d’une des émissions télévisées diffusées avant la sortie de La Rafle (celle de M Field sur TF1 le 1er mars ou celle de Marie Drucker sur France 2 le 9 mars).

S2 : Des images évocatrices
Travail à partir du site du film puisqu’il n’est qu’en salle
- Travailler sur la réception du film par les élèves et mettre en relation avec le travail sur les enfants dans la guerre effectué durant le cours d’histoire.
Il s’agit de mettre en relation des images du film disponibles sur le site du film et des extraits de récits autobiographiques de Paroles d’étoiles.

- Travailler sur la reconstitution historique en confrontant des extraits du film avec des documents variés. Approfondir la connaissance de cette période noire.
- Prolongement : lectures.

Pour le professeur :

L’article d’Annette Wieviorka constitue une réflexion très utile pour mener une réflexion avant d’exploiter ce film, d’autant que la rafle du Vel d’Hiv est l’une des situations proposée dans le sujet d’études 4 De l’État français à la IVe République (1940-1946) du nouveau programme d’Histoire de 1ère.
Il est en effet nécessaire que le professeur identifie clairement les enjeux de l’étude.
Un travail sur la mise en scène et la construction du film pourrait être mené : en exploitant le début du film comprenant a priori des images d’archives, une mise en parallèle des passages concernant la vie d’Hitler qui sont manifestement une « reconstitution » de quelques passages avec ceux du documentaire Les yeux d’Eva Braun et intégrer des extraits de ces articles.
On peut aussi envisager de mettre en parallèle les débuts de La Rafle et des Guichets du Louvre.
Bien entendu, il ne s’agit là que de pistes qu’il faudrait creuser lorsque le DVD sortira si certains souhaitent travailler avec ce film.
Pour travailler l’enjeu institutionnel, un extrait vidéo du discours de Jacques Chirac diffusé au journal de 20H avec les commentaires du journaliste (ainsi que le texte de ce discours) peut servir de point de départ. On peut aussi le mettre en rapport avec la colère de Robert Badinter lorsque François Mitterrand s’est fait huer (la séquence, rediffusée lors de l’émission de Marie Drucker le 9 mars, est disponible sur le site de l’INA) mais c’est peut-être un peu plus délicat à mettre en œuvre. Il est possible de déboucher sur le fait qu’un film comme La Rafle n’aurait pas pu être tourné auparavant et rebondir sur la pauvreté cinématographique (en termes de fiction) sur ce sujet.