Vous êtes ici : Accueil > Histoire-Géographie > Bac pro > Première > Histoire > Etre ouvrier en France (1830-1975) > La figure de l’ouvrier au cinéma
Publié : 14 janvier 2010
Format PDF Enregistrer au format PDF

La figure de l’ouvrier au cinéma

La question ouvrière continue à être centrale dans les nouveaux programmes de Bac Pro. Elle apparait explicitement dans un sujet d’étude de Première des programmes d’Histoire : "Être ouvrier en France 1830-1975", qui suggère comme exemple de situation "les occupations d’usine en 1936" ou l’étude de la condition ouvrière dans un contexte particulier.

Cette question trouvera aussi naturellement sa place en Français dans le cadre de l’objet d’étude de Terminale "Identité et diversité" : "Comment transmettre son histoire, son passé, sa culture ?".

Il existe des films (documentaires et fictions) qui sont très pertinents pour aborder ces questions. Nous proposons ici quelques exemples accompagnés de suggestions de groupements de textes qui pourront être utilisés en Histoire comme en Français.

Mai 68

La reprise chez Wonder, IDHEC (Pierre BONNEAU /Jacques WILLEMONT ), 1968

Le contexte du film :

- Quand se déroule cette scène ?
- Expliquez le titre de ce film : que se passe-t-il ?

Les personnages :

- Qui sont les personnages principaux ? Citez les.
- Expliquez les motivations de chaque personnage.
- Comment comprenez-vous l’attitude des militants syndicaux quand ils disent "on ne peut pas tout avoir d’un coup", ou "il faut savoir arrêter une grève" ?
- La jeune ouvrière refuse de rentrer dans cette "taule", pourquoi ?

Jacques Rivette a vu dans ce film "le seul film intéressant sur les évènements, le seul vraiment fort parce que c’est un film terrifiant, qui fait mal." Pour le critique Serge Daney, "ce petit film, c’est la scène primitive du cinéma militant, La sortie des usines Lumière à l’envers. C’est un moment miraculeux dans l’histoire du cinéma direct."

Pour aller plus loin, on peut donc montrer La sortie des usines Lumière, pour effectuer un travail de comparaison avec les élèves :

On pourra, par exemple, repérer certaines différences :

- Répétitions et multiples essais pour la vue Lumière afin de faire tenir la sortie en 50 secondes / Cinéma direct et spontané pour La Reprise.
- Ouvriers disciplinés et ordonnés pour la vue Lumière/ Désordre et refus pour La Reprise.
- Sortie de l’usine pour la vue Lumière/ Entrée d’ouvriers dans l’usine à la fin de la séquence pour La Reprise.

Les conditions de travail

Humain trop humain de Louis Malle

Lectures croisées sur le travail à la chaîne :

- Simone Weil, La Condition ouvrière , Gallimard, 1951.
- Claire Etcherelli, Elise ou la vraie vie, Editions Denoël, 1967.
- Robert Linhart, L’Établi, Les Éditions de minuit, 1978

info document -  Word - 29 ko"

Il pourrait être intéressant de comprendre les mécanismes de la répétition au cinéma et dans la littérature, les points communs dans ces œuvres ....

On peut aussi diffuser le début des Temps Modernes de Chaplin. Un bon travail existe sur le site cinéhig
http://www.cinehig.clionautes.org/spip.php?article246

L’usine, lieu de l’affrontement

Ressources Humaines de Laurent Cantet, 1999

- La scène s’ouvre sur un rideau qui se lève, quelle est l’intention du réalisateur ?
- Énumérez en développant les différents types de conflits qui sont montrés dans cet extrait.
- Pensez-vous que le père a raison d’avoir honte d’être ouvrier ?
- Comment expliquez-vous que le père refuse de faire la grève ?

Pour aller plus loin :
Thématique sur la honte : lectures croisées de deux extraits de La place, d’Annie Ernaux :

info document -  Word - 24 ko"

La mythification de la classe ouvrière

La classe ouvrière va au paradis

(titre original : La classe operaia va in paradiso) est un film italien réalisé par Elio Petri, sorti en 1971. Il obtint la palme d’or au festival de Cannes 1972.

La scène s’ouvre sur la grille de l’usine qui déverse le flot des ouvriers (voir première séquence des Temps Modernes) et la scène se termine à la fermeture de la grille quand tous les ouvriers sont entrés dans l’usine.

- Retrouvez l’ensemble des éléments qui indiquent la séparation entre le monde ouvrier et le monde étudiant et militant (parole, action, nombre, ...)
- Quel est le propos du réalisateur ?
- Trouvez un titre à cet extrait en le justifiant.
- Quels sont les points communs avec le film La reprise chez Wonder ? Dans quelle mesure, la séquence met aussi en scène la mythification de la classe ouvrière ?